Observatoire de la régionalisation

10/07/2015

La création d’un Institut pour la Démocratie en Santé

Le 19 mai dernier était signée la convention portant création de l’Institut Pour la Démocratie en Santé (IPDS) aux salons Santé et Autonomie 2015, dont le programme et le positionnement ont été présentés le lendemain lors d’une conférence. Porté par le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), la Fédération Hospitalière Française (FHF) et l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP), cet institut est né de la volonté de créer une culture partagée entre les différents acteurs, afin d’aboutir à une réelle implication des usagers dans l’élaboration des politiques publiques de santé.

09/06/2015

Le nouveau paysage régional français

La réforme territoriale engagée par le Premier Ministre ainsi que la Ministre de la décentralisation et de la réforme de l’Etat prend forme, à travers l’examen du projet de loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) qui fait suite aux lois relatives à la modernisation de l’action publique territoriale et à la délimitation des régions. La préfiguration des nouvelles grandes régions est d’ores et déjà mise en place, et sa mise en œuvre sera effective dès le 1er janvier prochain.
 > Lire la suite…

18/05/2015

Observance et adhésion thérapeutique

 

L’observance des patients vis-à-vis de leur traitement constitue un enjeu prioritaire en termes de santé publique, notamment par l’éducation des patients à leur santé et l’optimisation de la qualité et sécurité des soins, afin de limiter les complications pouvant découler d’une faible observance. La conférence Eduthéra, organisée par HB Motion le 31 mars dernier, visait en ce sens à mettre en lumière les questionnements des acteurs de santé et proposer des solutions envisageables en réunissant associations de patients, offreurs de soins, institutionnels et industriels de santé. Des questions restent encore en suspens concernant l’observance, notamment sur la  > Lire la suite…

03/04/2015

Colloque « Les ARS, cinq ans après »

Colloque co-organisé par le Collège des Directeurs Généraux d’Agences Régionales de Santé, le Secrétariat Général des Ministères chargés des Affaires Sociales, la Chaire santé de Sciences-Po et l’Institut Droit et Santé-Inserm UMRS 1145 de l’Université Paris Decartes, organisé le 1er avril 2015.

Ouverture de la Ministre Laurence ROUSSIGNOL, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, auprès de la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Selon Laurence Rossignol, « la mise en place des Agences Régionales de Santé est un succès ». Les ARS ont su assurer de manière efficace, au quotidien, la sécurité de nos concitoyens en cas de menace sanitaire. Laurence Rossignol a ainsi cité les cas de l’épidémie de Chikungunya pour les ARS d’outre-mer, les attentats de janvier pour l’ARS d’Île-de-France et le crash de l’avion de Germanwings pour celle de Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Trois points clés à relever dans la mise en œuvre des ARS:

  • la définition d’une stratégie pour la politique de santé avec 26 Projets Régionaux de Santé arrêtés entre 2011 et 2013, pour une logique de parcours
  • le développement de la logique territoriale avec une contractualisation significative : 220 Contrats Locaux de Santé (CLS) signés jusqu’à fin 2014
  • l’amélioration du pilotage et de la mise en œuvre des dispositifs de prévention, d’accompagnement et de soins des personnes âgées et fragiles

Les ARS sont sécurisantes car elles structurent leurs actions, notamment pour les personnes handicapées (feuille de route fin 2014 pour le handicap). Notre système de santé doit permettre un accès aux soins pour tous, à travers la prévention,  > Lire la suite…