Observatoire de la régionalisation

03/04/2015

Colloque « Les ARS, cinq ans après »

Colloque co-organisé par le Collège des Directeurs Généraux d’Agences Régionales de Santé, le Secrétariat Général des Ministères chargés des Affaires Sociales, la Chaire santé de Sciences-Po et l’Institut Droit et Santé-Inserm UMRS 1145 de l’Université Paris Decartes, organisé le 1er avril 2015.

Ouverture de la Ministre Laurence ROUSSIGNOL, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, auprès de la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Selon Laurence Rossignol, « la mise en place des Agences Régionales de Santé est un succès ». Les ARS ont su assurer de manière efficace, au quotidien, la sécurité de nos concitoyens en cas de menace sanitaire. Laurence Rossignol a ainsi cité les cas de l’épidémie de Chikungunya pour les ARS d’outre-mer, les attentats de janvier pour l’ARS d’Île-de-France et le crash de l’avion de Germanwings pour celle de Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Trois points clés à relever dans la mise en œuvre des ARS:

  • la définition d’une stratégie pour la politique de santé avec 26 Projets Régionaux de Santé arrêtés entre 2011 et 2013, pour une logique de parcours
  • le développement de la logique territoriale avec une contractualisation significative : 220 Contrats Locaux de Santé (CLS) signés jusqu’à fin 2014
  • l’amélioration du pilotage et de la mise en œuvre des dispositifs de prévention, d’accompagnement et de soins des personnes âgées et fragiles

Les ARS sont sécurisantes car elles structurent leurs actions, notamment pour les personnes handicapées (feuille de route fin 2014 pour le handicap). Notre système de santé doit permettre un accès aux soins pour tous, à travers la prévention, les soins de proximité (avec le virage ambulatoire) et le renforcement des droits des patients.

Les ARS devront répondre à des défis financiers. Nous proposons une réforme structurelle axées sur les 4 points suivants :

  • L’efficacité des dépenses hospitalières, avec 100% des établissements hospitaliers engagés en GHT d’ici 2017
  • les soins de proximité
  • la maitrise des médicaments et génériques
  • l’amélioration du bon usage des soins

La Loi de modernisation de notre système de santé soutient le développement des ARS qui « seront à la manœuvre ; pas pour décider seules, mais pour animer soutenir, encourager les professionnels ».

 

Table ronde 1 : Les Agences Régionales de Santé, une réforme de l’Etat et de l’Assurance Maladie

Sous la présidence d’Anne LAUDE, co-directeur de l’Institut Droit et Santé, Doyen de la faculté de droit de l’université Paris Descartes

Professeur Robert LAFORE, Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux :

Les ARS sont une sorte d’ovni dans le système français. Il aurait été étonnant qu’en 5 ans les ARS fonctionnent parfaitement. Il s’agit de l’aboutissement d’un projet de territorialisation. Elles ont été construites suite à la volonté de créer des politiques territorialistes, basées sur la notion de territoire, notion pourtant très ouverte et large.

Cette construction renvoie à 2 défis…[pour lire la suite, téléchargez le pdf ci-joint !]

Poster un commentaire


sept − un =