Observatoire de la régionalisation

30/10/2014

3 dépêches APM à la suite du café nile avec Philippe Calmette, Directeur Général de l’ARS Limousin

Le 29 Octobre dernier, nous recevions Philippe Calmette, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) du Limousin, qui nous a fait le plaisir et l’honneur de venir débattre avec nous, pour un café nile sur le thème : « ARS et territoires : animatrices de l’efficience locale ou contrôleurs de l’action de l’Etat ? ».
L’Agence de Presse Médicale (APM) était présente lors de ce débat, et a relaté les échanges au sein des trois dépêches ci-dessous :
 > Lire la suite…

23/10/2014

L’évaluation de la Cour des Comptes portant sur le Projet Régional de Santé

Le Projet Régional de Santé (PRS), prévu par la loi Hôpital, Santé, Territoires et Patients (HPST) de 2009, a été élaboré dans un contexte de textes de loi en redéfinition faisant suite à la loi de 2004 relative à la santé publique et précédant la Stratégie Nationale de Santé en septembre 2013 ainsi que le Projet de Loi de Santé 2015.

Le PRS vise à définir les objectifs dans le domaine de compétence des Agences Régionales de Santé ainsi que les actions à mettre en œuvre pour les atteindre. Il se constitue d’un plan stratégique, 3 schémas et  > Lire la suite…

13/10/2014

« Territoire de Soins Numérique » : un programme d’expérimentations pour améliorer le parcours de soins

A l’heure du numérique, le secteur de la santé s’intéresse au développement de programmes visant à améliorer les parcours de soins des patients grâce à l’utilisation de nouvelles technologies. Après le programme « Hôpital Numérique », développé en 2011, pour la période 2012-2017, piloté par la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) et dont l’objectif était  > Lire la suite…

01/09/2014

La santé mobile en question

Le débat sur les données de santé oppose-t-il réellement Big Brother aux malades soucieux de demeurer maîtres des informations relatives à leur corps ? L’ouverture des bases de données publiques exigée par la Commission Européenne est-elle une capitulation des pouvoirs publics, un rétropédalage sur le dossier ardemment défendu de la sécurisation des données personnelles ? A l’évidence, les nombreuses et profondes implications de l’envol du numérique suscitent craintes et levers de boucliers, signe qu’il se passe bel et bien quelque chose.
 > Lire la suite…